Accueil du site

http://www.npa2009.org/content/menton

Egypte, panique gouvernementale devant les grèves ouvrières

Classé dans : Egypte,Politico-social,revolutionnaire,soulevement de la vie — 3 mars, 2014 @ 23:26

Égypte

panique gouvernementale face aux grèves ouvrières

Tout paraissait bien huilé.

Les militaires avaient repris la main après l’intermède désastreux des frères musulmans chassés par des vagues de grèves tout le long de l’année 2013.

En constatant les immenses manifestations du 30 Juin 2013, les militaires avaient viré sur l’aile en appuyant ce soulèvement et ils semblaient avoir repris la main pour un règne sans partage.

L’affaire était entendue pour beaucoup, les mêmes qui avaient estimé que l’affaire était entendue avec l’arrivée au pouvoir un an auparavant des Frères Musulmans. Les problèmes de la classe populaire n’étaient pourtant en rien résolus. La crise sociale qui avait été une des grande dimension du début de la révolution égyptienne était là toujours tapie.

Le référendum de Janvier 2014 pour une nouvelle constitution qui a eu lieu récemment s’est fait en même temps qu’existait une chasse à l’homme (et la femme) de tous ceux qui voulaient appeler à voter « non » ou s’abstenir.

Le referendum donna 98% de OUI et ce fut ce que retinrent les commentateurs étrangers. Mais pas exactement le gouvernement qui put constater que malgré la propagande, les arrestations et les assassinats, les bourrages d’urnes à pieds joints, seuls 38.6% de votants furent reconnus par le régime. L’abstention dans la jeunesse était colossale.

Dés lors une sourde crainte se répandit dans les rangs du gouvernement où le commandant de l’armée, le maréchal Abdel-Fattah Al-Sissi, qui se voyait déjà bombardé à la présidence de la République commença à hésiter.

Puis il y eut la reprise des grèves ouvrières de plus en plus massives de ces dernières semaines. Et le gouvernement démissionna. 

Le journal égyptien Al-Ahram revient sur le climat de panique et de confusion qui régna dans le gouvernement .

http://hebdo.ahram.org.eg/NewsContent/1014/1/130/5226/Le-gouvernement-jette-l%C3%A9ponge.aspx

Extraits :

 » Le bilan de ce gouvernement, qui a pris le pouvoir deux semaines après la destitution du président Mohamad Morsi, est catastro­phique en ce qui concerne les deux principales missions dont il était assigné : la restauration de la sécu­rité et la relance de l’économie. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est le chaos qui a caractérisé cette dernière semaine : attentat contre des touristes dans le Sinaï, grèves dans le secteur industriel, les transports publics et la santé, outre les coupures récurrentes du courant électrique aux quatre coins de l’Egypte. »

  » Bref, le gouvernement s’est retrouvé dans l’embarras à cause de son échec à résoudre les grands comme les petits dossiers. Des débrayages sont partout. Selon Wahid Abdel-Méguid, politologue, la démission du gouvernement n’a été une surprise que pour le gouver­nement. « La panique affichée par le gouvernement face à cette multi­plication des contestations sala­riales réaffirme l’absence d’une politique efficace face aux dossiers qui lui ont été attribués. Pour cal­mer l’opinion publique, le gouver­nement a approuvé la loi sur le salaire minimum, sans études approfondies et sérieuses. Lorsque les travailleurs dans plusieurs sec­teurs ont découvert qu’ils ne seront pas concernés par son application, les protestations ont éclaté », explique Abdel-Méguid. Et d’ajou­ter que c’est la situation écono­mique et sécuritaire au bord du précipice qui a accéléré le départ de ce gouvernement. « 

 Un nouveau gouvernement replâtré fut refait avec les mêmes mais le poison est avalé : La montée vers le nirvana du Maréchal Abdel-Fattah Al-Sissi prend un tour bien plus compliqué tandis que le recul du gouvernement sur les revendications, de guingois, booste les grèves de travailleurs dans tous les secteurs et non plus dans le seul prolétariat industriel.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

ninomouss |
Paparaziweb |
La QUENELLE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | M. Leduc, prof d'Histoire-G...
| Infos Bgayet
| les châteaux de la Manche