Accueil du site

http://www.npa2009.org/content/menton

Archive pour la catégorie 'Algerie'

La solidarité du Maghreb , le rassemblement de Paris du 29 Mars 2014, soutien aux Algériens

Posté : 6 avril, 2014 @ 11:31 dans Afrique du Nord, Algerie, solidarite, soulevement de la vie | Pas de commentaires »

La solidarité du Maghreb

le rassemblement de Paris du 29 Mars 2014

le soutien aux Algériens

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Algérie, les accords de libre échange avec l’Union européenne

Posté : 6 avril, 2014 @ 8:45 dans Algerie, chomeurs, crise economique, Economie, Union Europenne | Pas de commentaires »

Algérie
le libre échange avec l’Union européenne
(l’attrape-couillons)
exportations-790x347

L’accord d’association qui liait l’Algérie à l’Union européenne (UE) n’a pas avantagé l’Algérie notamment en matière de démantèlement tarifaire.
Le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, a rappelé hier à Alger lors d’une journée de sensibilisation et d’information sur le nouveau schéma de démantèlement tarifaire avec l’Union européenne que «la politique de démantèlement tarifaire dont l’Algérie a pris engagement dans l’accord d’association avec l’Union européenne depuis septembre 2005 n’a pas trop avantagé ni l’économie nationale, ni le Trésor public».
En effet, le Trésor public a subi un manque à gagner de plus de 2,5 milliards de dollars de 2005 à 2009.
Ce manque à gagner risque d’atteindre les 8 milliards de dollars en 2017.De ce fait, l’Algérie a introduit en 2010 une demande formelle pour la révision du démantèlement tarifaire pour les produits industriels ainsi que des concessions pour les produits agricoles et agroalimentaires.
Pour les produits agricoles et agroalimentaires, les deux parties se sont mises d’accord pour l’annulation de 25 contingents tarifaires accordés à l’UE et la modification de deux autres, avec la réouverture de 9 autres contingents tarifaires préférentiels dans les produits agricoles.

Nota bene :

1) Les remarques du ministre du commerce ne prennent en compte que les rentrées fiscales…

2) L’intégration économique progressive de l’Algérie à l’UE sous la houlette des bandes corrompues qui dirigent l’Algérie précipite la crise politique algérienne.
3) Le report de 2017 à 2020 de la zone de libre échange repousse de trois ans le chaos ultra-libéral terminal qui arrive. Selon Mohamed Benmeradi, en dépit des incitations en matière d’investissement qu’offre l’accord d’association, les investissements européens en Algérie sont demeurés inférieurs à 3,5 milliards de dollars entre 2005 et 2011 (dont plus d’un milliard dans les hydrocarbures et moins d’un milliard seulement vers la production des biens destinés au marché local ou à l’exportation).

4) Pire, les exportations de l’UE vers l’Algérie ont atteint près de 100 milliards de dollars alors que les exportations algériennes hors hydrocarbures n’ont pas totalisé 5 milliards de dollars, entre 2005 et 2011.  

5) Dans un rapport publié il y a quelques jours d’une agence de l’Union Européenne, l’Algérie a été classée premier importateur  de l’Union Européenne pour toute l’Afrique en 2013 et 2eme exportateur de l’Afrique vers l’Union Européenne. La note terminale pour 2013 devrait être  d’environ  60 milliards de dollars, dont la part du lion sera revenue aux produits alimentaires, en plus des matières premières, et des médicaments.   

6) Enfin, il se passe en Algérie ce qui s’est passé  dans les états européens ayant demandé des accords avec l’UE : Leurs économies se sont désagrégées, leurs industries ont été vendues à l’encan, les grands groupes capitalistes sont arrivés comme des renards dans le poulailler.

L’existence d’une caste dirigeante de généraux et de corrompus aux affaires en Algérie, ayant largement placé ses dollars dans le système financier international, n’est d’aucun secours pour le peuple algérien. C’est, bien au contraire, un facteur aggravant

Les frontières du fric et de l’exploitation s’ouvrent, pas les frontières humaines

Algérie, une nouvelle confédération syndicale nait

Posté : 1 avril, 2014 @ 7:01 dans Algerie, syndicats | Pas de commentaires »

Algérie

une nouvelle confédération syndicale naît

la CGATA

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Déclaration

              Ce jour le Samedi 29-03-2014 s’est tenu la première Assemblée Générale de la CGATA  (Confédération Générale autonome des Travailleurs en Algérie) au sein de la Maison des Syndicats en présence de plusieurs invités dont notamment  Confédération syndical international CSI, CGT  France, CISA, UITA, SNAPAP, fédération national de la Santé, fédération national des  Finance, fédération national des  Travaux Public, fédération national de la Protection Civile, fédération national de la Formation Professionnel, Syndicat corps Médical, Fédération de corps des Agents de Sécurité, fédération national de L’habitat, fédération national de la Chambre de Commerce, fédération national de l’Education, fédération national de l’Enseignement Supérieur, fédération national de la Justice, fédération national des collectivité locale APC, coordinateur de SNAPAP du grand sud, Syndicat de corps des Corps commun ouvriers professionnels, Groupe des travailleurs du Tabacs, Groupe   des travailleurs des mutuelles, Syndicat Snatna, Groupe Sitramaw, groupe Aire Algérie, Groupe Office national d’assainissement, groupe des travailleurs de Gestion de l’aéroport, Comité des Pré-emploi et filets social, Comité des Chômeurs, Groupe des travailleurs  de Sonatrach, Comité de Femme travailleuses, Collectif Femme Suspendu, Groupe Noverre, syndicat des enseignant supérieur solidaire SESS,  Groupe des travailleurs du Metro, Comité Femme marginalisée, Syndicat Maintenance aéronautique, Groupe des travailleurs des Assurances, Groupe des travailleurs de la Banque CNEP, Syndicat Sonelgaz, Fédération national des Affaires religieuses, groupe des travailleurs EUREST,  
 
Il ressort des différentes interventions qui ont tenu à saluer la naissance de la CGATA qu’il y a nécessité d’une union plus affirmée pour conforter et renforcer les syndicats autonomes et donner à la CGATA toute sa place dans le mouvement syndical que ce soit en Algérie ou au sein du mouvement syndical international.
Pour cela un plan d’action a été débattu et adopté afin de sensibiliser les acteurs sociaux en particulier les organisations syndicales ainsi que les collectifs des travailleurs pour qu’ils prennent leur place au sein de la CGATA.
Les intervenants et intervenantes ont mis en relief l’importance qu’a pris le travail précaire dans toutes ses dimensions  (contrat pré-emploi, contractuels, contrat CDD, société négriers dites de sous traitance). Il ressort que les femmes travailleuses et les jeunes  sont  particulièrement ciblés par la marginalisation car ils appartiennent à des catégories particulièrement vulnérables  dans notre société.
L’arbitraire qui s’abat sur tous les militants syndicaux fait de plus en plus de victimes.
Tous les membres présents se déclarent solidaires de ceux et de celles qui vivent sous le coup de sanctions illégales et arbitraires tels que Mourad TCHICO suspendu depuis 8 années en toute illégalité du secteur de la protection civile, des greffières et greffiers qui vivent la suspension depuis deux années dans l’arbitraire total (aucune pièce ne leur a été adressé) ou les travailleurs du pré-emploi et des contractuels que l’on suspend parce qu’ils ont osé se défendre contre l’injustice ou de celle du Président du SNAPAP Rachid MALAOUI révoqué arbitrairement pour espérer le faire taire ou les délégués des travailleurs suspendus de l’ETUSA.
Le secrétaire générale de la SNATNA de la wilaya DElbayadh Taqieddine Mekkaoui,  fait également partie du lot des réprimés aux motifs leurs activités syndicales, son contrat a été résilié sans préavis  alors qu’il donnait entière satisfaction professionnelles.
Les membres présents se déclarent aussi solidaire destravailleurs de la société LAFARGE de la cimenterie d’Oggaz en grève de la faim ainsi que des travailleurs grévistes de la faim de l’entreprise des travaux routiers de Bejaia et de la déléguée syndicale des travailleurs du secteur de la justice de la cour de Mohammadia qui vit un harcèlement de la part du procureur parce qu’elle a décidé de s’engager dans la lutte syndicale.
Toutes Les organisations syndicales présentes ainsi que les associations s’engagent à mener une campagne de solidarité au niveau national et international pour rétablir les travailleurs dans leur droit. L’assemblée générale de l’OIT qui se tiendra en juin 2014 sera l’occasion de montrer le vrai visage de la répression du pouvoir Algérien.
Les participants décident de faire de la solidarité sur le terrain le maitre mot de leur engagement afin de construire un rapport de force qui obligera les autorités Algériennes à faire du dialogue, la concertation et la négociation les seuls outils à utiliser avec les syndicats autonomes et la CGATA.
Le président de la CGATA

la grève des paramédicaux massivement suivie en Algérie malgré des trous régionaux dûs à l’absence d’informations

Posté : 20 février, 2011 @ 8:41 dans Algerie, conditions de travail, hopitaux sante social, respect, salaires, syndicats | Pas de commentaires »

Algérie

la grève des paramédicaux massivement suivie en Algérie malgré des trous régionaux dûs à l’absence d’informations et au climat extremement lourd que fait régner le gouvernement

les revendications portées en termes de qualification et de reconnaissance de la profession ont conduit à cette journée de protestation. De l’attitude du gouvernement dépendra que ça passe à un niveau de grève illimitée

les CHU ont été particulièrement impactés

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

la grève des paramédicaux à Alger, mobilisés devant le ministère de la santé

Posté : 20 février, 2011 @ 1:35 dans Algerie, hopitaux sante social, Social, solidarite, soulevement de la vie | Pas de commentaires »

la grève des paramédicaux à Alger

mobilisés devant le ministère de la santé

parallèlement aux batailles pour les libertés individuelles et collectives, aux émeutes de la misère, aux soulèvements de la jeunesse, le front social est de plus en plus agité pour le pouvoir corrompu

Image de prévisualisation YouTube

 

1234
 

ninomouss |
Paparaziweb |
La QUENELLE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | M. Leduc, prof d'Histoire-G...
| Infos Bgayet
| les châteaux de la Manche