Accueil du site

http://www.npa2009.org/content/menton

Archive pour la catégorie 'chomeurs'

Algérie, les accords de libre échange avec l’Union européenne

Posté : 6 avril, 2014 @ 8:45 dans Algerie, chomeurs, crise economique, Economie, Union Europenne | Pas de commentaires »

Algérie
le libre échange avec l’Union européenne
(l’attrape-couillons)
exportations-790x347

L’accord d’association qui liait l’Algérie à l’Union européenne (UE) n’a pas avantagé l’Algérie notamment en matière de démantèlement tarifaire.
Le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, a rappelé hier à Alger lors d’une journée de sensibilisation et d’information sur le nouveau schéma de démantèlement tarifaire avec l’Union européenne que «la politique de démantèlement tarifaire dont l’Algérie a pris engagement dans l’accord d’association avec l’Union européenne depuis septembre 2005 n’a pas trop avantagé ni l’économie nationale, ni le Trésor public».
En effet, le Trésor public a subi un manque à gagner de plus de 2,5 milliards de dollars de 2005 à 2009.
Ce manque à gagner risque d’atteindre les 8 milliards de dollars en 2017.De ce fait, l’Algérie a introduit en 2010 une demande formelle pour la révision du démantèlement tarifaire pour les produits industriels ainsi que des concessions pour les produits agricoles et agroalimentaires.
Pour les produits agricoles et agroalimentaires, les deux parties se sont mises d’accord pour l’annulation de 25 contingents tarifaires accordés à l’UE et la modification de deux autres, avec la réouverture de 9 autres contingents tarifaires préférentiels dans les produits agricoles.

Nota bene :

1) Les remarques du ministre du commerce ne prennent en compte que les rentrées fiscales…

2) L’intégration économique progressive de l’Algérie à l’UE sous la houlette des bandes corrompues qui dirigent l’Algérie précipite la crise politique algérienne.
3) Le report de 2017 à 2020 de la zone de libre échange repousse de trois ans le chaos ultra-libéral terminal qui arrive. Selon Mohamed Benmeradi, en dépit des incitations en matière d’investissement qu’offre l’accord d’association, les investissements européens en Algérie sont demeurés inférieurs à 3,5 milliards de dollars entre 2005 et 2011 (dont plus d’un milliard dans les hydrocarbures et moins d’un milliard seulement vers la production des biens destinés au marché local ou à l’exportation).

4) Pire, les exportations de l’UE vers l’Algérie ont atteint près de 100 milliards de dollars alors que les exportations algériennes hors hydrocarbures n’ont pas totalisé 5 milliards de dollars, entre 2005 et 2011.  

5) Dans un rapport publié il y a quelques jours d’une agence de l’Union Européenne, l’Algérie a été classée premier importateur  de l’Union Européenne pour toute l’Afrique en 2013 et 2eme exportateur de l’Afrique vers l’Union Européenne. La note terminale pour 2013 devrait être  d’environ  60 milliards de dollars, dont la part du lion sera revenue aux produits alimentaires, en plus des matières premières, et des médicaments.   

6) Enfin, il se passe en Algérie ce qui s’est passé  dans les états européens ayant demandé des accords avec l’UE : Leurs économies se sont désagrégées, leurs industries ont été vendues à l’encan, les grands groupes capitalistes sont arrivés comme des renards dans le poulailler.

L’existence d’une caste dirigeante de généraux et de corrompus aux affaires en Algérie, ayant largement placé ses dollars dans le système financier international, n’est d’aucun secours pour le peuple algérien. C’est, bien au contraire, un facteur aggravant

Les frontières du fric et de l’exploitation s’ouvrent, pas les frontières humaines

Bosnie-Herzégovine : Tout le pouvoir aux Plénums ?

Posté : 25 février, 2014 @ 7:19 dans auto organisation, Balkans, chomeurs, precaires, soulevement de la vie | Pas de commentaires »

De Mostar à Mostar

en passant par Tuzla et Sarajevo

Bosnie-Herzégovine : Tout le pouvoir aux Plénums ? dans auto organisation

Les travailleurs et les chômeurs se sont révoltés en Bosnie, des assemblées générales appelés « Plénums«  se tiennent régulièrement dans une série de villes, dont l’ancien cœur industriel du pays, Tuzla. Progressivement ces assemblées permanentes se multiplient jusque dans des villes de moindre importance (taper « plenum«  sur You tube et on voit apparaitre ces expériences dans le mois écoulé).  Ces plénums sont des assemblées permanentes où les travailleurs, les jeunes, les vieux, discutent fiévreusement de tous les aspects de l’organisation de la société.

Les télés et journaux ne parlent pas de ce qui s’y passe. Et pourtant c’est un événement important, d’abord dans les Balkans et, ensuite, pour l’Europe. C’est que ce qui s’y passe ne correspond pas à la pensée unique visible dans les principaux médias. Pensez donc !  Un mouvement qui parle de (re)nationaliser (mais là sous contrôle des travailleurs) des entreprises qui ont été privatisées dans un océan de corruption, sous la pression  des pouvoirs de l’Union Européenne, et qui ont fait faillite.  Pensez donc !  Un mouvement qui estime qu’il n’y a pas lieu que des responsables politiques gagnent plus que les autres citoyens !

Une histoire singulière est en marche, avec tous les ingrédients qu’on connait ailleurs en Europe et sur toutes les rives de la Méditerranée : Chômage, travailleurs mal traités mal payés, jeunes et retraités méprisés et étranglés, prédateurs capitalistes et gouvernements corrompus endettant les pays pour leurs copains banquiers, etc. Sauf que là, plutôt que se laisser déchirer les travailleurs les uns contre les autres, plutôt que de laisser attiser la haine des autres ethnies et nations, une des premières choses qu’ont fait les prolétaires (quel autre nom donner ?) , cela a été de placardiser les partis nationalistes et ethniques.

L’histoire s’écrit à Tuzla, Sarajevo et Mostar, c’est une histoire qui essaye de réparer les plaies.

Un article  détaille tout cela :

Tout le pouvoir aux Plénums ?

http://www.avanti4.be/analyses/article/bosnie-herzegovine-tout-le-pouvoir-aux-plenums

Bosnie-Herzégovine : Tout le pouvoir aux Plénums ?

L’un des développements les plus positifs du mouvement de protestation en Bosnie a été la naissance d’assemblées démocratiques directes – mais il reste des défis majeurs à relever.

Cela fait deux semaines qu’a commencé la rébellion bosniaque. Un sondage a récemment montré que 88% de l’ensemble de la population en Bosnie Herzégovine soutient la protestation. Celle-ci continue mais désormais par des manifestations pacifiques et, du coup, l’attention des médias n’est plus aussi importante, même si les mouvements restent un sujet de discussion important dans toute la région. Quoi qu’il en soit, il se pourrait que le centre névralgique du mouvement de protestation se soit maintenant déplacé au sein des « plénums de démocratie directe » (assemblées générales) qui ont émergé en Bosnie-Herzégovine.

Les plénums

Les assemblées générales, selon leurs diverses formes, sont une expression de l’auto-organisation en démocratie directe des opprimés en temps de révolte, de révolution, de grève ou de rébellions depuis très longtemps (comme en 1905 et en 1917 lors des révolutions en Russie, en 1936 en Catalogne ou en 1956 en Hongrie). Une version primitive de ces types d’assemblée générale était déjà présente dans l’ancienne Athènes lorsque de nombreux « théoriciens de l’Utopie » ont imaginé une sorte d’agora permanente dans leur projet d’une société démocratique à venir.

La soudaine émergence des plénums dans une grande partie de la Bosnie-Herzégovine a vraiment pris tout le monde par surprise. On pourrait même dire que les plénums sont eux-mêmes le plus important développement positif du mouvement de protestation en Bosnie-Herzégovine pour l’instant. Le premier plénum est apparu à Tuzla, le centre et le point de départ du mouvement de protestation, où les manifestants étaient les plus organisés et les plus structurés depuis le début. Après quoi, des plénums ont commencé à apparaitre dans d’autres villes aussi, en prenant Tuzla comme exemple.

Il y a maintenant des plénums dans les villes de Sarajevo (la capitale), Tuzla, Zenica, Mostar, Travnik, Brčko, Goražde, Konjic, Cazin, Donji Vakuf, Fojnica, Orašje et Bugojno. A l’heure où nous écrivons, des sessions régulières ont lieu, au sein desquelles les gens discutent de problèmes politiques et dressent des revendications face au gouvernement (la plus répandue étant la révision des plans de privatisation, des revendications sociales diverses, le retrait des privilèges de la caste politique, etc.). Il y a aussi des efforts réalisés pour coordonner les plénums existants à un niveau central afin de développer des revendications générales et non pas uniquement locales. Un premier plénum conjoint est planifié à Sarajevo avec la présence de délégations des plénums locaux.

LA SUITE …/…

Image de prévisualisation YouTube

Le plenum de Tuzla, une assemblée permanente

Image de prévisualisation YouTube

Le plenum de Sarajevo, en pleine progression

Image de prévisualisation YouTube

Le plenum de Mostar, une assemblée permanente 

19 Février 2014

 Image de prévisualisation YouTube

24 Février 2014

Image de prévisualisation YouTube

un élu communiste et ses camarades d’Amiens se rebelle contre une majorité de gauche qui vote l’austérité contre les travailleurs et la classe populaire

Posté : 17 juillet, 2011 @ 12:38 dans anti capitalisme, bourgeoisie, chomeurs, conditions de travail, corruption, crise economique, local, logement, Misere, precaires, respect, revolutionnaire, service public, Social, societe, solidarite, soulevement de la vie, syndicats | Pas de commentaires »

Amiens, la honte !

un élu communiste et ses camarades d’Amiens face à une majorité de gauche qui vote l’austérité contre les travailleurs et la classe populaire

sous les commentaires narquois de l’UMP, la gauche casse-croute agresse la classe populaire. L’honneur est sauvé par un élu communiste

La rigueur à Amiens…ça continue !

 Elus_communistes_Amiens

http://www.dailymotion.com/video/xjy594

il est édifiant d’écouter ces débats (et bravo aux communistes qui les ont reporté là).

le scandale d’élus faisant le boulot de la droite (et goudronnant ainsi l’autoroute pour cette dernière pour qu’elle prenne Amiens) doit être dénoncé.

Notre société, à Amiens comme ailleurs, n’a jamais été aussi riche, la France a eu récemment le trophée du plus grand nombre de millionnaires de la planète par rapport à sa population.

Ce qui ne va pas, c’est que face à d’immenses besoins à prendre en jetant par terre le capitalisme, une gauche casse-croute parle d’étrangler encore plus la classe populaire.

Cantines, salaires, embauches, conditions de travail, services publics, logements, etc, tout est visé par une majorité de gauche honteuse, doublée sur sa gauche par l’UMP qui peut se permettre d’indiquer que la CGT qui demandait a être reçue ne l’a pas été, ce qui fait rigoler le dirigeant socialiste.

Les solutions existent :

C’est prendre l’argent où il est, au besoin en écrasant quelques doigts de pied, controler strictement les élus, choisir des camarades inflexibles, développer la puissance et l’indépendance des outils de résistance de la classe populaire (syndicats , associations, etc), …

Virer à coups de pied au cul les élus qui ne respectent pas les intérets des travailleurs et de la classe populaire, etc…

Jamais les moyens de production n’ont été aussi colossaux , jamais nous n’avons eu autant de moyens pour satisfaire aux besoins de base matériels et culturels de notre société , jamais nous n’avons eu autant de moyens pour ré-orienter l’économie vers une société plus respectueuse de l’environnement et des hommes, des femmes.

Jamais il n’y a eu autant de logements inoccupés, tapis dans la spéculation, de travailleurs du bâtiment attendant que le boulot arrive, alors que les besoins pour la classe populaire en logements de qualité et à coûts décents sont immenses.

Il y a des besoins, il y a les moyens de les produire, il existe des tas colossaux de richesses qu’une bourgeoisie égoïste et prédatrice engloutit en s’empiffrant…

Et des gens se disant de gauche viennent dire qu’il faut l’austérité contre les travailleurs et la classe populaire ? 

Si on ne veut pas toucher à la cause principale de la crise, l’existence d’un capitalisme prédateur et pilleur, de banksters et gros actionnaires qui ponctionnent la planète entière et plus prosaïquement l’agglomération d’Amiens, on sera condamné  à une austérité sans fin, dévastatrice et destructrice des solidarités les plus élémentaires.

un atelier de Rhodia en bataille depuis 3 semaines, nouvelle journée de grève

Posté : 26 mai, 2011 @ 12:20 dans anti capitalisme, chomeurs, conditions de travail, salaires, usine | Pas de commentaires »

un atelier de Rhodia en bataille depuis 3 semaines

nouvelle journée de grève

les actionnaires s’empiffrent, les travailleurs battent des records de productivité, mais on s’en débarrasse quand même,on leur applique le serrage de ceinture, on les revend comme des marchandises,…

ce monde dirigé par des banquiers, des actionnaires et des rentiers, avec ses hommes et femmes politiques de paille, de Sarko à DSK, n’a que trop duré.

Image de prévisualisation YouTube 

Pôle emploi d’Argenteuil-Bezons en grève

Posté : 26 mai, 2011 @ 11:52 dans chomeurs, conditions de travail, Misere, precaires, service public, Social | Pas de commentaires »

pôle emploi d’Argenteuil-Bezons en grève

moins de moyens pour les pauvres

pendant que Sarko câline les plus riches, dilapide des sommes gigantesque, 13 000 policiers et militaires surarmés à Deauville pour son G8 contre les peuples et pour remplacer son pote DSK

, pour des travailleurs de Pôle Emploi débordés, surchargés de travail, s’occupant de la misère et des chômeurs, l’argent donné sans compter aux banquiers et aux bourgeois manque

Image de prévisualisation YouTube

12345...17
 

ninomouss |
Paparaziweb |
La QUENELLE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | M. Leduc, prof d'Histoire-G...
| Infos Bgayet
| les châteaux de la Manche